Eaux

Finalement, où que je sois en bord d’eau, on se rejoint, par l’océan, la mer, les fleuves, les rivières, d’une manière ou d’une autre et donc cette plage est tout autant la vôtre, la leur, ailleurs, une onde unique dans laquelle marcher, nager, se perdre.

Il y a aussi l’autre onde, celle du réseau qui, d’unique manière, par tous les chemins qu’il trouve, qu’on lui laisse trouver, fait que nous sommes sur le même bord finalement unique et un. Le bord du monde.

Small world, petite planète. Le même bateau pour tous.

dbourrion Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.